A propos

Mission


Le centre de cartographie épigénomique de McGill (EMC) et le centre de coordination des données (EDCC) ont été entrepris en 2012 au centre d'innovation de l'université McGill et de Génome Québec (Montréal, Canada) pour soutenir la cartographie de l'épigénome humain à grande échelle pour un large éventail de types de cellules et de maladies connexes. Les études épigénétiques précédentes ont fourni des profils de marques de la chromatine spécifiques aux processus biologiques fondamentaux, tandis que les études subséquentes des mécanismes moléculaires devront s'appuyer sur ces preuves de concept en intégrant la variation basée sur la séquence avec plusieurs niveaux de régulation épigénétique et de la transcription dans le génome d'tissus humains et des modèles de maladies animales. Ce projet s'appuie sur l'infrastructure de séquençage à haut débit et de l'expertise en génomique et transcriptomique au Centre d'innovation McGill pour mener à bien cette recherche. Contrôle d'accès aux données par des collaborateurs et de la communauté scientifique plus est acquise par l'intermédiaire d'un portail qui tire parti des ressources de cluster de calcul haute performance Calcul Canada pour gérer l'important volume de données associées à la génération de cartes de référence épigénome.

L'Université McGill est l'un des deux centres canadiens de coordination et de cartographie des données, l'autre étant basé au Michael Smith Genome Sciences Centre à Vancouver, en Colombie-Britannique. La génération de cartes d'épigénomes complets à l'Université McGill fait partie d'un effort international plus vaste qui est coordonné par l'Internation Humain Epigenome Consortium (IHEC), dont l'objectif général à long terme est de déterminer la mesure dans laquelle façonne le épigénome des populations humaines au fil des générations et en réponse à l'environnement.

Ce projet est financé dans le cadre du Canadian Epigenetics, Environment, and Health Research Consortium (CCREES) par les instituts de recherche en santé du Canada et de Génome Québec, avec le soutien de Génome Canada. L'infrastructure informatique et réseautique, et une partie du développement logiciel, sont fournis par Calcul Canada et CANARIE.