A propos



Investigateurs principaux


Mark Lathrop

Mark Lathrop est le directeur scientifique du Centre d’Innovation de l’Université McGill et de Génome Québec, et professeur au département de génétique humaine de l’université McGill. Auparavant, il était le directeur scientifique du Centre National de Génotypage (CNG) et de la fondation Jean Dausset Centre d’Étude du Polymorphisme Humain (CEPH) à Paris, soit deux des centres à large échelle pour les pour les grandes études biologiques entreprises par le gouvernement français. L’objectif principal de ces centres est d’utiliser la génomique et d’autres techniques à grande échelle pour comprendre les maladies humaines. Dr. Lathrop est l’un des fondateurs du CEPH, qui a proposé une collaboration internationale pour les études liées au génome humain durant les années 80 et 90. Il est également co-fondateur du Wellcome Trust Centre for Human Genetics à l’Université d’Oxford, de même qu’il est fondateur du CNG in France. Dr. Lathrop est l’auteur de plus de 600 articles scientifiques en génétique, génomique et statistiques. Il est l’un des principaux participants à la première et à la seconde génération de cartes génétiques (basées respectivement sur la RFLP et sur les marqueurs microsatellites), utilisées pour développer des outils moléculaires et bioinformatiques pour contribuer à la découverte des gènes responsables pour maintes maladies mendéliennes. Dr. Lathrop a aussi fait plusieurs contributions notables aux approches génétiques pour l’étude modélisée de maladies humaines au sein de d’autres espèces mammifères. Ses études actuelles portent sur l’utilisation de méthodes génétiques et de d’autres méthodes à hautes retombées pour identifier les variations de l’adn qui prédisposeraient les affligés à des maladies répandues telles que le cancer des poumons, l’asthme et les maladies cardiovasculaires et de comprendre les effets de ces variations dans un contexte biologique et de santé publique.


Tomi Pastinen

Tomi Pastinen est un professeur agrégé du département de génétique humaine à l’Université McGill. Dr. Pastinen a complété son doctorat sous la supervision de Leena Peltonen et d’Ann-Christine Syvanen à l’Université de Helsinki, en Finlande, avec une attention particulière sur le développement de méthodes génotypiques structurées et leurs applications pour l’étude de maladies complexes (2000). Lors de son post-doctorat avec Thomas Hudson à l’Université McGill, il a commencé des études portant sur les variations des allèles dans l’expression des cellules humaines. Membre de la faculté de l’Université depuis 2006, son laboratoire s’est concentré sur des recherches génomiques allèles-spécifiques et leurs applications contre des maladies génomiques répandues. Il est chaire de recherche canadienne en génomique humaine et est récipiendaire du Maud Menten Young Investigator Award par le CIHR.


Guillaume Bourque

Guillaume Bourque est un professeur agrégé du département de génétique humaine de l’Université McGill et directeur de bioinformatique du centre d’innovation de l’Université McGill et de Génome Québec. Pour son doctorat, il a étudié les réarrangements durant l’évolution avec Pavel Pevzner à l’Université de Californie du Sud. En 2002, il a effectué des études portant sur les systèmes régulateurs de gènes à l’Université de Montréal avec David Sandkoff. De 2004 à 2010, il était le groupe leader senior et director associé de biologie computationnelle et mathématique à l’institut de génome à Singapore. Ses intérêts de recherche resident dans la génomique comparative et fonctionnelle avec une emphase sur les applications de la technologie de séquençage de prochaine génération.


Alan Evans

Alan Evans a effectué son doctorat en biophysique à l’Université de Leeds au Royaume-Uni, en étudiant la formation protéique en 3D. Il a passé cinq ans à Atomic Energy du Canada, travaillant sur la physique et l’analyse d’images PET. En 1984, il s’est joint au Montreal Neurological Institute (MNI) à McGill selon ses intérêts de recherche dont l’imagerie multimodale du cerveau avec PET et MRI, la modélisation d’un système structuré et la collecte de données de référence sur le cerveau. Il a été dans la position de leader plusieurs fois : directeur du McConnell Brain Imaging Centre (BIC); membre fondateur du International Consortium for Brain Mapping (ICBM); one des fondateurs de l’Organization for Human Brain Mapping (OHBM). En 2003, il a reçu le prix de Senior Scientist du CIHR. Il est le principal investigateur du Montreal Consortium for Brain Imaging Research (MCBIR), une initiative de $35M pour lier le BIC avec six institutions investiguant le développement et vieillissement du cerveau, la neuroscience cognitive et l’addiction. Le MCBIR utilise MRI/PET/MEG et des collectes de données pour les études humaines et animales. Dr. Evans est le chef du centre de coordination de données pour une étude du développement pédiatrique normal, subventionnée par le NIH. Ce projet permet une référence internet de données à maturation normale.


Michael Meaney

Michael Meaney est le directeur agrégé du Douglas Research Centre, un institut universitaire en santé mentale. Il est un professeur James McGill dans le département de psychiatrie, neurologie et neurochirurgie en plus d’être le directeur du programme pour l’étude de comportement, de gènes et d’environnement à McGill. Il est un des premiers chercheurs à décrire comment l’attention maternelle influence l’expression des gènes chez la progéniture; en particulier les gènes qui régulent la réaction au stress. Dr. Meaney et son équipe continuent cette étude en examinant les mécanismes moléculaires selon lesquels l’attention maternelle change l’expression de gènes et les effets subséquent associés à la croissance, la fonction et la santé des neurones. Michael Meaney est le directeur du Maternal Adversity, Vulnerability and Neurolodevelopment Project, subventionné par le CIHR, qui inclue des études longitudinales et développementales d’enfant à haut-risques au Québec et en Ontario. Ce projet correspond à une collaboration de plus de 20 groupes dispersés à travers le Canada. En reconnaissance de ses nombreuses contributions à la recherché neuroendocrinienne, Dr. Meaney a reçu plusieurs prix. En 2007, il a été reconnu comme “Most Highly Cited Scientist” par l’institut pour l’information scientifique dans ce domaine de neuroscience.


Autres membres de l'équipe


EMC

Tony Kwan
Directeur de projet
Warren Cheung
Chercheur post-doctorat, Bioinformatique
Xiaojian Shao
Chercheur post-doctorat
Fadi Hariri
Chercheur post-doctorat
Bing Ge
Bioinformatique
Shu-Huang Chen
Assistant de recherche
Marie-Michelle Simon
Assistante de recherche
Elodie Boulier
Assistante de recherche
    
EDCC

David Bujold
Programmeur en bioinformatique
David Morais
Analyste de système
Catherine Côté
Programmeure

Anciens membres de l'équipe


VĂ©ronique Adoue
Chercheur post-doctorat
Laurent Bourque
Assistant de recherche temporaire
Stephan Busche
Chercheur post-doctorat
Maxime Caron
Bioinformatique
Kuang Chung Chen
Infrastructure TI
Carol Gauthier
Analyste de système
Patricia Goerner-Potvin
Assistante de recherche temporaire
John Lambourne
Chercheur post-doctorat
Susan Westfall
Assistante de recherche
Adriana Redensek
Assistante de recherche